De la Mission de Décentralisation a l’Observatoire de la Gouvernance Locale et de la Décentralisation (OGoLD)

La conférence des Forces Vives de la Nation du 28 février 1990 a opté pour la démocratie à la base dont l’enracinement est tributaire du processus de décentralisation. Ce processus doit permettre à terme :
  La création de nouveaux espaces et l’émergence de nouveaux acteurs politiques ;
  une amélioration de la satisfaction des besoins fondamentaux et de la productivité ;
  une responsabilisation des populations ;
  une nouvelle perspective de conception du développement local. Face à ces enjeux majeurs, le Gouvernement a mis en place un dispositif institutionnel dont la Mission de Décentralisation créée par décret n°97-254 du 23 mai 1997 modifié par le décret n°2000-524 du 20 octobre 2000. Au début de ses activités, elle a été confrontée au scepticisme des organes susceptibles de la soutenir dans l’accomplissement des tâches qui lui incombent parce que s’interrogeant sur ses chances de succès. Mais les cadres chargés par l’Etat de conduire ladite structure, prenant la mesure du défi à relever, ont entrepris dès leur nomination et ce, grâce à la volonté du Gouvernement, des actions visant à concrétiser l’option décentralisatrice faite à la conférence nationale. La nomination, par arrêté N° 017/MISAT/DC/MD du 20 janvier 1998, des membres de la structure d’orientation et leur installation officielle qui a eu lieu le 26 février 1998 a marqué le démarrage effectif des activités de la Mission de Décentralisation. Il a fallu mobiliser les cadres autour d’une vision commune à savoir : « impliquer tous les acteurs dans une dynamique participative à l’appropriation du processus de décentralisation ». Cela va se concrétiser à travers les objectifs suivants à atteindre :

  • élaborer le cadre législatif et réglementaire de la décentralisation permettant d’aboutir à un code administratif des collectivités locales ;
  • élaborer des outils de gestion communale ;
  • proposer au Gouvernement les mesures d’accompagnement de la décentralisation administrative portant notamment sur :
    • l’organisation administrative des Départements et des Communes ;
    • l’organisation financière des Départements et des Communes ;
    • les politiques de solidarité intercommunale ;
    • les stratégies de développement des ressources humaines ;
    • la politique de communication ;
  • réaliser toutes études sectorielles nécessaires à la gestion efficiente ;
  • promouvoir la coopération décentralisée.
  • assister et conseiller les collectivités décentralisées en ingénierie et en développement local.

Cliquez ici pour télécharger le bilan MD synthèse