Coopération bénino-allemande

Depuis novembre 2002, la Décentralisation et le Développement Communal constituent un pôle d’intervention prioritaire de la coopération entre le Bénin et l’Allemagne. C’est dans ce cadre que le Programme d’appui à la Décentralisation et au Développement Communal (PDDC) a été mis en place.

En effet, le Bénin dans la dynamique d’un long processus, a mis en place les conditions légales et institutionnelles de la décentralisation territoriale. Dès 2003 et après les premières élections communales de décembre 2002, les conseils communaux et municipaux démocratiquement élus et les maires élus en leur sein ont pris en charge la gestion des 77 nouvelles communes. Mais très tôt, la mise en œuvre de la décentralisation a révélé des difficultés auxquelles sont confrontées les institutions nationales en charge de la réforme et les organes des nouvelles communes afin de remplir pleinement et efficacement leur rôle et leurs tâches. La définition d’une stratégie claire à l’échelle nationale, pour le pilotage global du processus de réforme politique devient une nécessité pour la suite.

C’est dans cette optique que le PDDC, après sa première phase d’exécution fin 2007 et avec l’élaboration de la Politique Nationale de Décentralisation / Déconcentration (PO-NADEC), continue son appui aux acteurs clés de la réforme, tels que le Ministère de la Décentralisation de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire (MDGLAAT), le Ministère de l’Economie et des Finances (MEF), le Ministère de l’Energie et de l’Eau (MEE), les Communes et l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) pour le renforcement du processus de la mise en oeuvre de la Réforme de l’Administration Territoriale (RAT) avec ses deux piliers, à savoir la Décentralisation et la Déconcentration.

Pour plus d’informations, télécharger en un clic la plaquette du PDDC

Le Fonds d’Infrastructures des Villes Secondaires FIVIS

Toujours dans le cadre du pôle d’intervention prioritaire « Décentralisation et Développement Communal » de la Coopération bénino-allemande, il a été créé le "Fonds d’Infrastructures des Villes Secondaires" FIVIS. Financé conjointement par la République du Bénin, la République Fédérale d’Allemagne, à travers la KfW Entwicklungsbank, et les communes bénéficiaires, ce fonds vise la mise en place d’infrastructures socio-économiques et leur exploitation de manière pérenne ainsi que la mise en œuvre par la commune, des principes de la bonne gouvernance locale.

Marché Kpassè de Ouidah

Huit communes sont couvertes par le FIVIS. Il s’agit des « villes secondaires » Abomey, Bohicon, Ouidah et Natitingou, et les communes de Bassila, Kérou, Pehunco et Tanguiéta dans l’Atacora et la Donga.

Parking gros porteur de Bohicon

Le promoteur national du FIVIS est l’AGETUR S.A. Son organe décisionnel, le Comité Spécial, est présidé par le Ministère de la Décentralisation, de la Gouvernance Locale, de l’Administration et de l’Aménagement du Territoire (MDGLAAT) et comporte en outre les représentants des Ministères des Finances et de l’Urbanisme ainsi que ceux des huit communes bénéficiaires.

Pour de plus amples informations, cliquer sur ce lien : Le FIVIS